ACRIMED

Communication

Dans notre quotidien saturé d’informations, il nous est parfois difficile voire impossible de conserver un esprit critique envers les médias. C’est le devoir que s’est donné l’ACRIMED (Association Critique Médias), le laboratoire d’étude et de critique des médias, dont la principale action est la publication régulière de billets écrits par des professionnels issus des médias.
Mon projet vise à leur donner des outils de communication outdoor afin de délivrer leurs messages.

Pour cela, j’ai conçu une campagne qui peut se décliner en print et en publicité interactive. Au moyen de maximes et proverbes, j’ai voulu que la lecture se fasse en deux fois.
La première quand le spectateur passe devant une affiche en voyant rapidement la publicité, car c’est ce que font actuellement la plupart des gens quand ils sont dans la rue ou le métro. J’ai pour cela choisi des images relativement neutres, puis les ai légèrement modifiées pour que le regard de la personne « saute », comme le ferait la tête de lecture d’une platine vinyle.
C’est à ce moment que la deuxième lecture prend le pas, et que le message passe. Si le spectateur se rend compte que la photo ou le texte ne sont pas exactement comme il serait logique qu’ils soient, il regardera attentivement l’affiche.

L’utilisation d’affichage interactif dans le métro renforce ce concept. Ces panneaux étant équipés de caméras, il est possible de déclencher une animation de l’image. La première phase serait alors une publicité lambda, comme on en voit tous les jours avec une maxime « positive », mais dès que le spectateur s’en approcherait, son mouvement détournerait le tout pour délivrer le vrai message : Attention à ce que vous regardez, l’image n’a de sens qu’avec le contexte qu’on lui donne.